1/ Définition

Quelle est la région concernée ?

photo anatomique musculo-squelettique 3D de dos pour la description de colonne dorsale thoracique avec zone bleue de localisation douleurs type dorsalgie

La dorsalgie concerne la colonne thoracique, c’est à dire la partie haute de la colonne vertébrale. 

Cette portion de la colonne est courbée vers l’avant et forme ce que l’on appelle « la cyphose ».

Elle se compose de 12 vertèbres superposées les unes aux autres. Chaque vertèbre dorsale s’articule avec deux côtes (droite et gauche) au niveau des articulations costo-vertébrales.

La région inter scapulaire désigne toute la surface dorsale qui sépare les omoplates (appelée aussi « scapula »). Cette région comporte l’arc postérieur des côtes ainsi que de nombreux muscles. Parmi eux, le trapèze, dont on entend souvent parler pour ses « contractures » ou tensions musculaires.

Qu’est-ce qu’une « dorsalgie » ?

Photo 3D de dos avec douleur dorsale dorsalgie interscapulaire coup d'éléctricité

La dorsalgie est un terme général regroupant l’ensemble des douleurs de la colonne thoracique. 

Celles-ci sont souvent situées entre les omoplates (scapula), on parle alors de douleurs inter scapulaires

La dorsalgie est malheureusement de plus en plus fréquente de nos jours.

Quels sont les symptômes ?

homme de dos se tenant l'épaule pour douleur du trapèze type dorsalgie

Les symptômes liés à la dorsalgie sont :

  • sensations de brûlure ou « pointe dans le dos »
  • sensations de picotements 
  • sensations de crampes 

Elles sont souvent en lien avec la fatigue. Elles augmentent généralement en fin de journée lorsque les muscles du dos expriment un surmenage.

La dorsalgie peut également être en lien avec une souffrance profonde de la colonne vertébrale (fascia, ligament, articulation, etc.). Elle est alors ressentie de manière locale ou irradiée.

Ce chapitre traite uniquement de la dorsalgie d’origine mécanique et musculaire

Les douleurs dorsales d’origine viscérale, pulmonaire, cardiaque ou en rapport avec des maladies rhumatismales (polyarthrite, etc) nécessitent une prise en charge médicale spécifique.

En cas de doute, consultez un médecin afin d’obtenir un diagnostic précis sur l’origine de vos douleurs.

2/ Explications

Comment les douleurs se mettent-elles en place ? 

femme allongée dans le lit en train de lire un livre avec position de lecture avec trop oreiller et risque de douleurs dorsales type dorsalgie

La posture est souvent mise en cause dans les cas de dorsalgie. Ceci explique que les douleurs s’installent progressivement et augmentent au cours de la journée.

Elles peuvent parfois être ressenties pendant plusieurs jours puis disparaître comme elles sont apparues… En effet, le corps s’adapte en permanence pour vous permettre d’effectuer vos activités quotidiennes. 

En revanche, si la gêne s’installe durablement, une prise en charge globale est nécessaire.

Celle-ci doit comprendre :

  • une adaptation de votre position de travail (profession manuelle, tâches répétitives ou positionnement face à l’ordinateur par exemple)
  • la mise en place d’un programme de rééducation adapté (suivi en kinésithérapie + exercices thérapeutiques quotidiens). 
femme kiné qui guide un exercice de rééducation du dos pour soigner et guérir un torticolis

Quelles sont les origines possibles des dorsalgies ?

1/ Les dorsalgies d’origine cervicale. 

homme assis devant ordinateur mauvaise posture avec risque de douleurs dorsales type dorsalgie

Lorsque la tête est portée vers l’avant, les muscles cervicaux fatiguent et montrent des signes de surmenage. 

Comme certains d’entre eux s’étendent des cervicales jusqu’au haut du dos (muscles trapèze, splénius, élévateur de la scapula, etc), des douleurs dorsales peuvent apparaître.

De même, les muscles profonds de la colonne vertébrale souffrent et peuvent provoquer des douleurs à distance. On parle alors d’irradiations ou de douleurs projetées. Celles-ci s’étendent généralement vers les épaules ou la région inter scapulaire. Ces douleurs dorsales peuvent être d’origine thoracique ou cervicale

Il est important de consulter un professionnel de santé pour poser un diagnostic précis. 

2/ Les dorsalgies d’origine thoracique. 

photo avant après d'un jeune homme en bonne vs mauvaise posture expliquant l'impact qu'a la position du dos sur les douleurs de l'épaule en baseball ou dans tout autres sports

Lorsque la cyphose thoracique (l’enroulement du haut du dos) augmente au cours de la journée, les muscles, les ligaments et autres structures vertébrales postérieures s’étirent et finissent par être en souffrance.

Si cela est temporaire, la correction de la posture élimine rapidement les douleurs. Dans le cas contraire, un déséquilibre de force et de souplesse risque de s’installer. Les muscles situés à l’avant du corps, notamment les pectoraux, s’enraidissent et maintiennent les épaules et le dos enroulés. A l’inverse, les muscles inter scapulaires situés derrière, entre les omoplates, restent étirés et s’affaiblissent. 

L’étirement continu des structures dorsales peut rendre les douleurs chroniques et installer durablement une dorsalgie.

3/ Les dorsalgies en lien avec un traumatisme

photo 3D de profil d'un accident de voiture provoquant un coup du lapin qui peut être à l'origine d'un torticolis

Lorsque la colonne ou les muscles sont directement impactés par un choc, la douleur s’installe et empêche tout mouvement. 

Après consolidation, il est nécessaire de récupérer la souplesse du dos afin d’éviter les compensations cervicales ou lombaires (bas du dos). Il est également indispensable de renforcer les muscles spinaux et fixateurs de l’omoplate pour maintenir le dos droit et éviter d’éventuelles récidives.

La rééducation est donc vivement recommandée.

Qu’est-ce que la maladie de Scheueurmann ? 

La maladie de Scheuermann est un cas particulier. Elle engendre une augmentation progressive de la cyphose thoracique. On parle alors d’hypercyphose. Cet enraidissement de la colonne provoque elle aussi des douleurs inter scapulaires. 

Il s’agit en réalité d’une déformation des vertèbres thoraciques qui les rend plus « écrasées » sur l’avant que sur l’arrière. Cela se produit lors de la croissance.

Cas particulier de la scoliose et de l’attitude scoliotique

femme de face présentant dessin de déformations colonne type scoliose pouvant causer des douleurs dorsales type dorsalgie

On observe régulièrement des douleurs inter scapulaire dans le cas de scoliose ou d’attitude scoliotique.

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale (lombaire et thoracique) dans les 3 plans de l’espace. Elle s’accentue lors de la croissance et s’observe notamment par la majoration des courbures d’inclinaison et de rotation de la colonne. La déformation des côtes est plus remarquable d’un côté du corps que de l’autre et se manifeste sous forme d’une bosse appelée gibbosité

Concernant l’attitude scoliotique, les habitudes posturales peuvent induire une inflexion du rachis et être confondues avec une scoliose. En réalité, elle ne présente aucune déformation osseuse réelle de la colonne vertébrale. 

Dans ces deux cas, l’asymétrie posturale expliquerait la mise en place de tensions musculaires et des douleurs.

Pourquoi passer une radiographie ou une IRM ?

IRM dos pour dorsalgie et douleurs dorsales

La radiographie montre l’état du cartilage, des disques intervertébraux et des vertèbres. Elle permet de savoir si il y a, ou non, une déformation des vertèbres (scoliose, maladie de scheueurman, etc), de l’arthrose, un pincement discal ou une fracture osseuse

L’IRM et le scanner sont utilisés pour observer l’état des ligaments, des disques intervertébraux, et de diagnostiquer une hernie discale. Les hernies thoraciques sont rares et peu handicapante. 

Par contre, une IRM cervicale est parfois demandée. En effet, la souffrance d’un disque intervertébral cervical peut tout à fait donner des douleurs irradiantes vers les omoplates.

Les hernies thoraciques intra-spongieuses

Au niveau thoracique, les hernies sont rarement exclues vers l’arrière de la colonne comme cela peut être observé au niveau lombaire. 

Il arrive par contre que la hernie rentre et se loge dans le corps de la vertèbre. On parle alors d’hernie intra-spongieuse.

Celles-ci sont le plus souvent rencontrées dans la maladie de Scheueurmann.

3/ Durée du traitement

Combien de temps va prendre mon rétablissement ?

femme allongée sur ballon pratiquant exercice renforcement dos et gainage main derrière la nuque pour soigner névralgie d'arnold

Les dorsalgies évoluent favorablement sous 2 à 8 semaines lorsque le diagnostic précis est posé et que le traitement adéquat est mis en place. 

La rapidité du rétablissement dépendra alors de l’importance des douleurs et de votre implication dans la rééducation. 

Le plus souvent, les douleurs dorsales s’installent lorsque la posture globale du corps se dégrade. La correction de votre posture par la pratique régulière d’exercices spécifiques de rééducation peut rapidement améliorer l’état de votre dos. 

Pour que ces résultats perdurent vous devrez également améliorer l’ergonomie de votre poste de travail et de vos gestes quotidiens.

4/ Que faire ?

Faut il changer d’oreiller ?

Si vous souffrez au réveil, votre position durant la nuit n’est peut être pas bonne. Quel type d’oreiller utilisez vous ? 

Les oreillers trop épais sont à éviter car ils placent votre colonne cervicale en flexion excessive maintenant ainsi une tension prolongée sur les muscles et ligaments postérieurs.

Par la suite, les cervicales peuvent projeter des douleurs entre les omoplates. 

Notre conseil : Si vous avez du mal à trouver un oreiller adapté à votre courbure cervicale, optez pour un oreiller ergonomique.

femme tenant coussin ergonomique entre ses mains pour dorsalgie cervicalgie torticolis

L’importance de la position au travail

dessin de profil femme assise au bureau ordinateur pour donner exemple de correction posturale en position assise pour douleurs dorsales

La position que vous adoptez le plus longtemps lors de la journée a un impact considérable sur vos tensions musculaires et vos douleurs… Or, une grande partie de la population travaille désormais en position assise et voit sa posture se dégrader au cours de la journée. 

Voici donc 3 conseils de bases à respecter :

  1. Une des première choses à mettre en place est d’ajuster la hauteur de son siège ainsi que celle de l’écran d’ordinateur de manière à avoir les coudes reposés sur le bureau et la tête droite. 
  2. Ensuite, positionnez un coussin, un ballon mou ou un vêtement derrière le haut du dos. Celui-ci jouera alors le rôle d’un “rappel extéroceptif” qui vous poussera à garder le dos droit et la nuque redressée plus longtemps au cours de votre journée.
  3. Enfin, retenez que le dos apprécie le mouvement. Il n’aime pas rester trop longtemps en place quelle que soit sa position. Faites une pause toute les heures ou toutes les deux heures, et mobilisez votre colonne en arrière pour vous soulager. Une ou deux minutes d’étirement suffisent.

Changer les mauvaises habitudes au quotidien 

photo anatomie musculo-squelettique 3D de dos tête penché sur smartphone avec risque de douleurs dorsales type dorsalgie

Certaines habitudes quotidiennes ont véritablement tendance à irriter le dos sans que l’on ne s’en rende compte !

De nombreuses études démontrent que la position de la nuque et de la colonne est mauvaise lorsque l’on utilise son smartphone. Elle tend à positionner nos cervicales en flexion de manière prolongée ce qui expliquerait en partie les tensions cervicales et dorsales

La position avachie dans le canapé (télévision, smartphone, lecture etc) aurait le même effet pour les mêmes raisons. Surtout lorsqu’elle est adoptée directement après une séance de sport, de musculation ou de rééducation !

Retenez que le dos est conçu pour supporter toutes les positions. Il n’aime simplement pas rester statique trop longtemps. 

Il est donc vivement conseillé de mobiliser votre dos régulièrement et de privilégier autant que possible la posture redressée

Intérêt des exercices de renforcement musculaire incluant l’épaule

femme de face aidé par une femme kiné qui la guide dans ses exercices kiné pour lutter contre douleurs dorsales type dorsaglie

Le haut du dos est intimement lié aux cervicales et aux épaules. Les muscles trapèzes, dorsaux, paravertébraux etc sont en lien direct avec ces différentes régions du corps.

De ce fait, renforcer ses épaules et sa nuque intelligemment participe activement au bien-être de votre colonne dorsale. Les forces doivent être équilibrées entre muscles antérieurs (pectoraux par exemple) et postérieurs (dorsaux, trapèze inférieur, etc.). 

Pour cela, pratiquez autant d’exercices de renforcement pour l’avant que pour l’arrière du corps. Cette notion d’équilibre est très importante pour qui veut profiter d’un corps en pleine santé.

jeune femme de face allongée sur tapis de sol dans salle de rééducation pratiquant exercice de renforcement gainage pour lutter contre névralgie d'arnold

Influence du stress sur les douleurs thoraciques

femme zen position assis tailleur, méditation, relaxation pour soulager douleurs dorsales type dorsalgie

“Toute cette pression me pèse sur les épaules”, “J’en ai plein le dos” etc.

Ces expressions expriment le fait que le stress est souvent pourvoyeur de tensions sur le dos ou les trapèzes. 

Certaines études valident maintenant le fait que la fatigue, la dépression ou la mauvaise estime de soi amplifient ces sensations et augmentent la douleur ressentie.

Or, il existe aujourd’hui de nombreux outils pour se soulager de tout ce stress. Le sport, les massages, l’hypnose, la relaxation, la méditation, les ondes alpha sont des exemples parmi tant d’autres pour vous aider à vous détendre et vous relaxer.

N’attendez pas pour commencer la rééducation !

kinésithérapeute coach donne une séance de rééducation à plusieurs femme sur ballon avec exercice de renforcement gainage pour soigner lombalgie chronique

Si vous ressentez une brûlure ou une douleur diffuse entre vos omoplates, consultez rapidement un kinésithérapeute afin de poser un diagnostic précis et de mettre en place le traitement le plus adapté dans les cas de dorsalgie.

Le premier objectif de la rééducation est d’améliorer votre posture. Cela passe par :

  • des exercices d’assouplissements
  • de renforcement spécifique
  • et un travail proprioceptif (prise de conscience de la courbure dorsale, connaissance de son dos, etc) 

Au cours des séances, votre kinésithérapeute vous prodiguera des conseils pour adapter rapidement votre espace de travail et soulager vos douleurs.

Les exercices proposés en rééducation intégreront également les muscles cervicaux et lombaires de manière à traiter la colonne vertébrale dans son ensemble.

Enfin, ces mouvements pourront être intégrés à vos échauffements lors de séances de sport afin de maintenir les résultats durablement.

jeune homme dans la nature souriant durant un étirement du dos extension pour douleurs dorsales, dorsalgie