La musculation peut engendrer des douleurs aiguës au niveau des articulations. Les tiraillements et les raideurs post effort peuvent être invalidants, tant dans la vie quotidienne que dans la pratique du sport en lui-même. Identifiez vos erreurs de postures et de mouvements pour limiter les risques de blessure lors de vos séances de musculation.

1/Musculation : les causes des douleurs articulaires

Les articulations servent à relier les os entre eux et à assurer la mobilité du corps. Leur structure se divise en trois parties comprenant les ligaments, le cartilage et la membrane synoviale. Dans la pratique de la musculation, les articulations jouent un rôle fondamental dans la capacité de s’entraîner et à supporter de lourdes charges. Pourtant, une articulation endommagée peut avoir des répercussions négatives sur la mobilité et provoquer des douleurs plus ou moins intenses. En musculation, ces douleurs sont souvent provoquées par :

  • Une mauvaise technique

Bien souvent, les douleurs articulaires sont causées par un mauvais entraînement ou pas assez d’échauffement. Lorsque vous ne maîtrisez pas correctement les techniques d’exécution des exercices, les déchirures des tendons peuvent survenir au même titre qu’un désalignement des articulations ou encore une bursite.

  • Un entraînement trop intensif : “Trop vite, trop fort.” 

En vous entraînant trop souvent ou en soulevant des poids trop lourds trop tôt, vous augmentez les risques de lésions articulaires à la musculation. Un programme peu adapté et un manque de récupération après un entraînement intensif peuvent également causer des problèmes articulaires plus ou moins importants.

  • Une mauvaise alimentation

Le manque de nutriments adaptés à la musculation provoque une baisse des capacités du corps à augmenter sa masse musculaire pendant le sport. En cas de carences, les risques de tendinites et d’arthroses peuvent augmenter.

2/Comment éviter les blessures lors de la musculation ?

Même si la musculation permet d’augmenter la force, les exercices peuvent mettre les articulations et les tendons à rude épreuve. L’utilisation d’accessoires adaptés s’avère donc indispensable pour prévenir les lésions. Les bandes de protection pour les poignets, les coudes et les genoux aident notamment à renforcer le maintien de l’articulation et à augmenter la force musculaire. Les risques de surcompression, d’entorse et de rupture des ligaments sont diminués. Utilisez également une ceinture lors des soulevé de terre. Cet accessoire permet de soutenir le dos et de faciliter l’exécution des mouvements.

Outre les accessoires, il est important d’établir un programme d’entraînement de musculation adapté à votre corpulence, à votre santé générale et à vos objectifs. Pour soulager vos articulations entre les périodes de répétition, reposez-vous pendant une semaine tous les trois mois pour permettre au corps de se régénérer. Si vous souhaitez monter en charge, accordez-vous un temps d’adaptation avant d’augmenter progressivement la difficulté de vos entraînements.

Vous devez impérativement vous échauffer avant chaque séance de musculation. En plus d’améliorer votre capacité à soulever plus de charges, l’échauffement favorise le relâchement des muscles pour plus de mobilité et de souplesse. Toutefois, qu’importe la charge soulevée, les mouvements doivent être bien exécutés pour éviter les lésions articulaires.

Lorsque vous pratiquez la musculation, vous devez impérativement apporter les nutriments essentiels à vos articulations. Consommez 40 % de glucide complexe, 40 % de protéines maigres et 20 % de bonnes graisses pour combler votre apport nutritionnel journalier. Dans l’idéal, répartissez votre alimentation en trois petits repas toutes les 2 ou 3 heures tous les jours.