L’escalade peut entraîner des tendinites plus ou moins douloureuses. Ces lésions s’atténuent parfois avec le temps, néanmoins, elles ne sont pas à négliger car les douleurs peuvent revenir ou s’installer durablement. Pour soulager les tendinites causées par l’escalade et favoriser la guérison, adoptez les bons gestes.

Tendinites : de quoi s’agit-il ?

La tendinite, aussi appelée tendinopathie, est une affection musculo-squelettique qui se manifeste par des lésions ou des inflammations au niveau du tendon. Cet élément fibreux qui relie les muscles aux os est particulièrement élastique et résistant afin de transmettre la force musculaire et de stabiliser l’articulation.

Cependant, les frottements répétés causés par une sollicitation excessive des muscles peuvent causer des lésions, voire sa rupture partielle. 

Les tendinites sont fréquentes en escalade en raison des efforts à fournir lors des entraînements et des mouvements répétitifs, parfois réalisés dans des postures inadaptées. Les blessures les plus fréquentes en escalade sont :

– la tendinite du coude, ou épitrochléite qui se manifeste par une douleur sur le côté du coude lors de la flexion ou la rotation de l’avant-bras. Cette blessure est causée par la surutilisation des muscles fléchisseurs du poignet ou des doigts.

– la tendinite des doigts, aussi appelée « doigts du grimpeur » est causée par la sur-sollicitation des fléchisseurs des doigts lorsqu’il faut s’agripper aux prises.

_ La tendinite long biceps qui se localise dans le creux du coude. Elle survient souvent après une sur-sollicitation du biceps en position de flexion prolongé. Cela se produit souvent durant la saisie de prises et les mouvements de compression.

_ Enfin, la tendinite de la coiffe des rotateurs est aussi très fréquente dans ce sport. Elle apparaît après une pratique trop intense et trop longue de l’escalade (“trop vite, trop fort”). 

Notre meilleur conseil en cas de reprise de l’escalade, c’est de penser à être progressif pour laisser le temps à ces muscles profonds de s’adapter et éviter les problèmes liés au surmenage.

Les symptômes de la tendinite

Les signes d’alertes de la tendinite peuvent apparaître après l’activité physique ou pendant l’échauffement. Il s’agit le plus souvent de douleurs lorsque vous étirez votre muscle, lorsqu’il se contracte ou que vous appuyez sur la zone concernée. Vous pouvez également ressentir une inflammation, ou voir un œdème apparaître tout autour de la zone douloureuse. 

L’intensité de la douleur varie selon le stade de gravité, à savoir :

– le stade 1 : la douleur apparaît au début de l’activité puis disparaît progressivement pendant l’effort. Malheureusement, beaucoup de sportifs amateurs négligent ces signes de surmenage et passent au stade 2 avant d’agir.

– le stade 2 : la tendinite se manifeste de manière intense dès le début des l’activité physique et s’amplifie avec le temps. Vous devez temporairement adapter votre activité pour laisser le temps à votre corps de récupérer.

– le stade 3 : la douleur est permanente, se fait ressentir même au repos et limite les activités. A ce stade, nous conseillons vivement de consulter un professionnel de santé pour avoir le traitement adapté.

Si les mouvements répétés durant les activités quotidiennes et le sport comme l’escalade peuvent provoquer une tendinite, cette pathologie peut être favorisée par d’autres facteurs comme l’âge, la déshydratation, la sédentarité, certains médicaments ou la morphologie. Par ailleurs, il peut arriver que le tendon se calcifie dans certains cas de tendinopathies chroniques. C’est pourquoi il est recommandé d’adopter les bons gestes en escalade afin d’éviter de surcharger les tendons et de limiter les risques de tendinites.

Comment prévenir et soulager les tendinites ?

Pour limiter les risques de tendinites lors de l’escalade, vous devez vous échauffer avant votre séance de sport et vous étirer après. En effet, les échauffements vont permettre de vasculariser vos tendons et de les préparer à l’effort. 

Prenez les bonnes postures pendant vos mouvements et évitez tout mouvement répétitif qui favorise les lésions des tendons. Il est aussi recommandé de s’hydrater régulièrement, pendant l’activité physique.

En cas de tendinite lors de l’escalade, un repos temporaire du tendon est indispensable pour réduire la douleur. Selon la zone lésée et l’intensité de la douleur, la durée de guérison peut être plus ou moins longue. Il est donc conseillé de limiter les activités pouvant aggraver la situation et de s’exercer en dessous du seuil douloureux pour éviter d’entretenir ou d’amplifier le phénomène inflammatoire.

Pour réduire la douleur et l’inflammation, vous pouvez également appliquer une poche de glace sur la zone concernée durant 15 à 20 minutes.

Dans le cas où la tendinite persiste sur une longue durée, vous devez consulter un médecin qui vous prescrira un traitement plus efficace. Des séances chez un kinésithérapeute peuvent être recommandées pour accélérer la guérison et vous aider à retrouver votre mobilité.