Les douleurs au niveau du pli de l’aine, également appelé pli inguinal, sont fréquentes dans les sports comme la boxe française, la boxe thaï, le taekwondo, le karaté etc… Les tendons y sont en effet soumis à rude épreuve. Mais sont-ils les seuls responsables des douleurs ressenties dans cette zone ?

Spécificité du geste sportif et explications

Les sports nécessitant d’élever rapidement la jambe en hauteur sollicitent les tendons des adducteurs et des ischio-jambiers. Les tendons d’un muscle permettent à ce dernier d’être rattaché à l’os.

Leur structure est constituée de fibres élastiques qui sont étirables jusqu’à une certaine limite. Soumises à d’importantes contraintes mécaniques, ces fibres peuvent s’abîmer (micro fissures, perte de capacité élastique). On parle alors de tendinopathie.

En boxe française, boxe thaï, taekwondo, karaté etc les gestes sportifs provoquent un étirement important et brutal des structures tendineuses. Ainsi, les tendons touchés peuvent s’inflammer et devenir douloureux.

Comme toute autre partie du corps, les tendons des adducteurs et des ischio-jambiers ont une capacité d’adaptation. Ils peuvent s’habituer progressivement à subir des étirements brusques et répétés. Soyez progressifs dans vos entrainements !

Aussi, les fibres musculaires contractiles (ayant la capacité de se raccourcir) peuvent également subir des lésions. Plus précisément, c’est l’attache de ces fibres sur l’enveloppe musculaire qui peut se rompre. On parle alors de LMA (Lésion Musculo-Aponévrotique) ou plus généralement de lésions musculaires (claquage, élongation, déchirure…).

photo d'illustration 3D de l'anatomie musculaire du bassin et des cuisses qui montrent où se situent les tendons qui souffrent lorsqu'on a des douleurs à l'aine en boxe, muay thai ou arts martiaux

Causes possibles d’une douleur à l’aine

Les douleurs au niveau du pli de l’aine peuvent être expliquées par différentes causes.

  • Une tendinopathie d’un ou de plusieurs tendons des muscles adducteurs. Nous en avons parlé juste au-dessus.
  • Une lésion musculaire plus ou moins importante. La douleur sera alors située légèrement plus bas par rapport au pli de l’aine. Nous en avons également parlé ci-dessus.

Ces deux premières causes sont les plus fréquemment rencontrées dans les sports tels que la boxe française, la boxe thaï, le taekwondo, le karaté etc…

Néanmoins, une douleur au pli de l’aine peut aussi être causée par :

  • Une inflammation de bourse synoviale. Une bourse synoviale est une poche de liquide graisseux, comme un lubrifiant naturel. En raison de frottements répétés, elle peut s’inflammer et provoquer des douleurs. L’IRM confirmera cette hypothèse.
  • Une inflammation du labrum. Le labrum est un fibro-cartilage en forme d’anneau situé au niveau de l’articulation. Il pourrait être comparé aux ménisques du genou. Là aussi, l’IRM confirmera cette hypothèse.
  • Un dysfonctionnement articulaire entre la tête du fémur et le « creux » au niveau du bassin : l’acétabulum. Mécaniquement, l’articulation de la hanche correspond à une boule (la tête du fémur) qui se mobilise dans une demi-sphère creuse (l’acétabulum). Un déséquilibre des tensions autours de ce système peut expliquer l’apparition de frottements excessifs au niveau articulaire. Les douleurs seront, dans ce cas, ressenties sur certains mouvements uniquement (en étant assis en tailleur, en étant assis au sol avec les deux jambes du même côté etc).
  • Une douleur liée à une irradiation nerveuse du nerf fémoral. Cela peut s’expliquer, entre autre, par un dysfonctionnement lombaire. Dans ce cas, la douleur a souvent tendance à descendre plus bas dans la cuisse, se propageant le long du nerf, jusqu’à la partie interne du genou.
  • Une hernie inguinale, qui correspond à la sortie d’une petite boule de viscères à travers la paroi abdominale.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un médecin spécialisé qui vous orientera vers les bons examens et le bon diagnostic.

Exemple d’exercices spécifiques sur les tendons adducteurs