Les pathologies d’épaule sont très fréquentes chez les lanceurs. Le geste, typique de ce sport, est particulièrement traumatisant pour l’articulation de l’épaule. Les lanceurs doivent parfois marquer des temps de repos de plusieurs jours entre les matchs afin de limiter l’apparition de douleurs. Voici quelques explications et pistes à suivre pour prévenir les blessures…

Pourquoi l’épaule devient-elle douloureuse ?

Plusieurs causes peuvent expliquer l’apparition de douleurs chez un lanceur de baseball :

  • Un décentrage d’épaule

Les décentrages d’épaule constituent la cause majeure des douleurs d’épaule chez les sportifs amateurs ou professionnels. Qu’est-ce que c’est ? L’os du bras (l’humérus) bouge mal par rapport au reste de l’épaule. Il est en quelques sortes « décalé ». Lors du mouvement de lancer, ce décalage perturbe le mouvement et provoque un frottement anormal au sein de l’articulation. On parle alors de conflit.

  • Un problème postural

photo avant après d'un jeune homme en bonne vs mauvaise posture expliquant l'impact qu'a la position du dos sur les douleurs de l'épaule en baseball ou dans tout autres sports

Les lanceurs ayant le dos voûté et les épaules enroulées ont statistiquement plus de chances de développer des douleurs articulaires.
La statique posturale est liée à la génétique, mais pas seulement ! La pratique régulière de certains exercices améliore néanmoins les choses.
Il ne faut donc pas muscler uniquement les pectoraux (muscles antérieurs et rotateurs internes) mais également les muscles situés à l’arrière de l’épaule (muscles postérieurs et rotateurs externes) ! En effet ces muscles participent au redressement du dos et des omoplates.

  • Un dysfonctionnement interne (labrum, cartilage, tendon…)

Suite à une mauvaise chute ou tout simplement à l’usure progressive de l’épaule, certaines structures anatomiques peuvent être abîmées et provoquer des douleurs. Le labrum est un fibro cartilage (comme le ménisque du genou). Il est parfois fissuré de façon plus ou moins importante. Le cartilage peut également être usé. Enfin, les tendons de la coiffe peuvent, eux aussi, être inflammés et usés tout comme la bourse synoviale (poche de liquide graisseux).

Ces anomalies peuvent être la cause des douleurs ressenties. Cependant, il ne faut pas associer de façon systématique une douleur avec une lésion anatomique mineure.

Gardons à l’esprit que l’on retrouve ces mêmes anomalies chez bon nombre de personnes n’ayant pas nécessairement mal à l’épaule !

Il n’est pas rare d’entendre dire : « Votre douleur est due à l’arthrose (usure du cartilage) ».
Ce n’est pas toujours vrai !

  • Une surcharge d’entraînement

photo d'un joueur de baseball qui se tient l'épaule à cause de ses douleurs

L’épaule, comme toute autre articulation, a besoin de repos. La gestion des entraînements et des matchs doit être pensée intelligemment. En effet, pendant les phases de repos, les tissus cellulaires peuvent ainsi se régénérer.

  • Une mauvaise gestuelle de lancer

L’analyse au ralenti du geste de lancer permet souvent d’observer certaines anomalies. En effet, la plupart du temps, les lanceurs souffrants de douleurs d’épaule déclenchent leur geste avec le moignon de l’épaule plutôt qu’avec le bras. Cette erreur technique favorise les dysfonctionnements articulaires.

Le lanceur doit donc travailler sa technique de poignet, d’avant-bras, mais également sa technique d’épaule ! N’hésitez pas à décomposer votre geste au ralenti.

Comment modifier son geste ?

La pratique d’un geste sportif est fortement ancrée dans le cerveau. La modification de ce geste prendra donc du temps, beaucoup de temps !

Il est nécessaire d’analyser le geste et les mauvaises pratiques :

Placement du buste pendant le geste de lancer ?

Rythme du mouvement ?

Amplitudes de rotation de l’articulation ?

Positionnement du moignon de l’épaule ?

Faites une analyse ralentie de votre geste de lancer et déterminez avec un coach spécialisé et un kinésithérapeute les éléments pouvant être modifiés.

Comme nous l’avons dit précédemment, soyez patients. La modification d’un geste sportif prend souvent plusieurs mois avant d’être correctement intégrée.