La paralysie faciale périphérique est une lésion du nerf facial qui entraîne la perte partielle ou totale du fonctionnement de certains muscles du visage d’un seul côté.

Quelles sont les causes d’une paralysie faciale périphérique ?

Les causes de la paralysie peuvent être nombreuses : traumatiques (fracture de la base du crâne, plaie au niveau d’une glande salivaire, séquelles de chirurgie…), infectieuses (zona, infection au VIH, maladie de Lyme ou simplement une otite), pathologiques (diabète, SEP, sarcoïdose, polyradiculonévrite…) ou tumorales. 

Cependant, dans la majorité des cas, soit 72% des paralysies faciales périphériques, aucune cause n’est identifiée. On parle alors de « paralysie faciale aiguë idiopathique » ou  de « paralysie a frigore » ou de « paralysie de Bell ». Cette affection toucherait 15 à 30 individus sur 100 000 avec un pic vers 40 ans.

Une paralysie faciale idiopathique (sans cause connue) évolue favorablement dans la majorité des cas. La guérison débute dans les 15 jours et survient en moins de 2 mois. En cas de paralysie complète, la récupération est plus lente et peut rester partielle dans 20% des cas.

Le meilleur investissement que vous puissiez faire si vous avez une PF est …. Un MIROIR ! On en reparle dans quelques instants.

Que faire en cas de paralysie faciale périphérique ?

La partie que vous devez considérer et chouchouter le plus est votre OEIL ! 

Si celui-ci vous gratte, pique, gêne, dérange ou quelque soit la sensation, hydratez-le avec quelques gouttes de collyre tout au long de la journée. S’il n’est pas convenablement « humidifié » vous risquez d’avoir des troubles de la vue…

Pour la nuit, pensez à bien fermer la paupière car celle-ci n’aura peut-être plus la force de le faire toute seule donc placez un sparadrap anallergique de 2cm d’épaisseur de façon horizontale en tirant la paupière vers l’extérieur. 

De même, couchez-vous du côté paralysé pour libérer la narine atteinte afin de faciliter votre respiration.  

C’est maintenant qu’il faut sortir votre miroir ou activer la caméra de votre smartphone pour vous voir (comme un selfie).

Exercices à faire en cas de paralysie faciale 

Nous allons vous donner quelques exemples d’exercices à réaliser. Vous allez pouvoir faire (ou refaire) les plus belles grimaces de votre vie alors ne vous privez pas ! 

Le chien pas content : froncez les sourcils et montrez les dents du haut 

Le sourire poli : souriez sans montrer vos dents

Le sourire forcé : souriez en montrant vos dents 

Le poisson-lune : gonflez les joues avec de l’air puis rentrez-les

Exercice « Eagle Eye »

Smiley très étonné : plissez le front en relevant les sourcils 

Smiley dubitatif : froncez un sourcil puis l’autre

Sifflez (tout simplement)

Le smiley pas content : abaisser les commissures comme si vous étiez triste 

Don Juan : faites des clins d’oeil (à gauche, à droite et les deux yeux en même temps) 

Concernant tous ces exercices, allez-y doucement et progressivement ! Aidez vous du miroir pour corriger vos « expressions »… vous pouvez également vous aider de vos mains/doigts pour stimuler la zone à travailler.

Tentez de faire 3 à 5 fois les exercices précédents chacun. 

Si vous ressentez la moindre fatigue, arrêtez-vous quelques secondes avant de continuer. 

Bon courage et bon rétablissement !

Marty, kiné spécialisé en rééducation maxillo-faciale.