Il existe différentes sortes de douleur musculaire : les contractures, les courbatures, les crampes ou les spasmes. Ces douleurs sont localisées au niveau des fibres musculaires et sont souvent accompagnées de sensations de souffrance proches ou similaires. Chacune de ces manifestations possède pourtant des caractéristiques spécifiques. Nous allons vous apprendre à les identifier.

1/ Les contractures, une douleur apparaissant souvent quand les muscles sont trop sollicités

Les contractures musculaires sont des contractions permanentes d’un muscle en l’absence d’une stimulation volontaire. Il existe deux sortes de contractures : 

  • celles dite primitives apparaissent au repos
  • on parle de contracture secondaire lorsqu’elle est associée à un traumatisme (une chute, un faux mouvement), ou un problème musculaire (un claquage, une rupture ou une déchirure).

Les kinésithérapeutes les distinguent en examinant la rénitence du muscle, c’est-à-dire leur résistance à la pression. On parle souvent de sensation de “corde musculaire” raide et sensible.

Le massage thérapeutique, les étirements et les techniques masso-kinésithérapiques de levée de tension sont efficaces pour les faire disparaître.

2/ Les spasmes sont souvent en lien avec une fatigue musculaire

Les spasmes sont des contractions brusques et involontaires d’un muscle. Ce phénomène touche préférentiellement les muscles lisses et ceux dits posturaux. 

Différents facteurs peuvent être à l’origine de ces douleurs, comme le manque d’hydratation, des carences en magnésium ou encore un défaut d’étirement après la pratique d’une activité sportive. 

Leurs différences avec les crampes sont principalement liées à la durée des douleurs. Les spasmes peuvent se prolonger sur un laps de temps plus ou moins long, alors que les crampes sont ressenties pendant une courte durée.

3/ Les courbatures, une douleur des fois difficile à supporter

Les courbatures sont des douleurs musculaires résultant d’un effort physique intense.

Les causes sont généralement :

  • une sur-utilisation des muscles qui n’ont pas l’habitude d’être stimulés avec autant d’intensité.
  • une fièvre ou une fatigue.
  • la présence de ganglions dans le corps qui luttent contre un virus.
  • une fibromyalgie ou un syndrome caractérisé par un trouble de sommeil.

Les courbatures apparaissent en général 24h après un exercice physique intense et peuvent rester 5 à 10 jours d’affilée.

4/ Les crampes, une douleur passagère, mais intense

Les crampes sont des contractions involontaires et passagères d’un muscle. Elles atteignent souvent le muscle du mollet (triceps sural) et sont causées par un trouble de la circulation sanguine ou une déshydratation. 

À la différence des spasmes, la douleur des crampes est de courte durée, mais de très forte intensité. Elle cède généralement avec un étirement de quelques secondes. (cf vidéo étirement mollet).

Nos conseils

  1. Pour éviter une douleur musculaire, ne négligez pas l’importance de l’hydratation et de l’étirement régulier des muscles. 
  2. Lors de la pratique d’une activité sportive notamment, l’échauffement du corps, les pauses et les étirements sont aussi prépondérants.
  3. Écoutez ainsi soigneusement les signaux que votre corps vous transmet, afin de réduire l’apparition des douleurs dans les muscles.