Le télétravail devient une norme pour beaucoup de salariés et d’entreprises. Les kinésithérapeutes sont débordés par de nombreuses consultations pour des douleurs de dos et de cervicales en lien avec le télétravail. En effet, le changement radical d’habitudes lié au contexte sanitaire n’est pas sans conséquence pour la santé des salariés. Comment organiser ce nouveau mode de travail à distance et quelles dispositions peuvent être mises en place facilement ? Petite ou grande entreprise, il existe des solutions simples, efficaces et abordables.

1/ Bouger bouger bouger !

Il est indispensable d’inciter les gens à bouger régulièrement dans la journée. Les kinésithérapeutes conseillent de mobiliser la colonne vertébrale le plus souvent possible afin d’éviter l’apparition de tensions musculaires, généralement responsables des fameuses “lombalgies”, “mal de dos” ou “cervicalgies”.

Qu’entendons-nous par régulièrement ? Dans l’idéal, prendre 2-3 min chaque heure pour pratiquer quelques mouvements simples. Prendre également 10 à 15 min chaque jour pour réaliser des sessions plus longues et plus complètes.

Ce que les entreprises peuvent mettre en place pour leurs salariés :

Organiser des “pauses mouvements” dans la journée de travail. Cela doit signifier de le programmer réellement dans leur agenda quotidien (notifications, rappels et temps dédié pour cela).

Leur mettre à disposition des outils pour être guidé efficacement. Dans ce cadre, des kinésithérapeutes ont développé une application mobile qui sort prochainement. Pour en savoir davantage et être tenu au courant, cliquez sur le lien.

Je m’inscris ! 👍

2/ Changer de position régulièrement

Lorsque nous sommes assis, la colonne vertébrale se retrouve en position de flexion globale. Ceci n’est pas nécessairement un problème. Ce qui est difficile à supporter pour la colonne, c’est de devoir rester de longues heures dans cette position ! 

Effectivement, changer de position permet à la colonne de passer de la flexion… à l’extension. Et c’est un vrai soulagement pour elle. Ceci est nécessaire pour garantir une bonne “santé vertébrale”. 

Ça veut dire quoi changer de position ? Tout simplement varier les positions assis, debout et marche si possible.

Ce que les entreprises peuvent mettre en place pour leurs salariés :

femme devant ordinateur

Vos employés travaillent sur des ordinateurs portables ? Procurez-leur des plateaux réglables en hauteur afin de surélever l’écran. Celui-ci doit se trouver à hauteur des yeux lorsque la personne est debout. De ce fait, il faut compléter l’équipement avec un clavier bluetooth externe placé quant à lui à hauteur de la table. 

Ainsi, la personne peut travailler debout, avec l’écran à hauteur des yeux et le clavier à bonne hauteur également par rapport à ses bras, ses épaules.

Coût du plateau réglable > 20-30 euros

Coût du clavier externe > 40-50 euros 

Avec peu de moyens, il est possible d’apporter aux employés un réel bien être. 

Il va de soi que les sièges de bureaux ergonomiques sont également conseillés. Ils coûtent un peu plus cher mais peuvent s’avérer économiques s’ils permettent de baisser statistiquement l’absentéisme et le manque de productivité dans l’entreprise. 

Enfin, pour les réunions en visio et lorsque la caméra n’est pas obligatoire, inciter les salariés à bouger leur colonne vertébrale est une excellente chose ! Il est tout à fait possible d’être concentré tout en étant actif d’un point de vue corporel.

“Désormais en visio… étirez votre dos !” 

3/ Le lien prouvé entre stress émotionnel et mal de dos

C’est certainement là le point le plus important. Il est maintenant démontré que sous l’effet du stress émotionnel, le cerveau sécrète des messagers chimiques agissant directement sur la colonne vertébrale provoquant les fameux « nœuds dans le dos” que nous connaissons. 

Ce phénomène semblerait expliquer physiologiquement ce que nous percevons : être stressé augmente le mal de dos

Ce n’est donc pas une légende.

stress et burn out

Ce que les entreprises peuvent mettre en place pour leurs salariés :

Arrêtez de les stresser ! 

Plus sérieusement, nous le constatons au quotidien dans les cabinets de kinésithérapie lorsque nous discutons avec nos patients : le management, la mauvaise organisation de l’entreprise et les relations humaines au travail sont les causes principales d’apparition de douleurs

Restez attentif aux signes de stress que peuvent envoyer vos salariés.Savoir prêter une oreille attentive aux émotions négatives peut parfois désamorcer des situations de tensions internes. Sensibiliser vos équipes à l’importance de garder du temps pour soi afin de dissocier temps de travail et temps de repos. 

Enfin, les exercices de relaxations et de respirations, particulièrement à la mode en ce moment, sont de très bon outils pour évacuer le stress.

4/ Inciter les salariés à continuer de faire du sport

Les salles de sports ont fermé et beaucoup ont nettement diminué leur activité physique au cours de la semaine. Malheureusement, cela fragilise l’organisme et expose davantage aux douleurs.

Ce que les entreprises peuvent mettre en place pour leurs salariés :

femme sport fitness

Montrez l’exemple !

Dédiez des créneaux dans leur planning pour réaliser de courtes sessions de sport depuis chez soi.

En effet, avec seulement 15 minutes par jour, il est possible de booster concrètement sa santé et de repousser les douleurs. 

5/ Ne pas attendre d’avoir mal pour agir

En effet, un mal de dos traité tôt a bien plus de chances de disparaître rapidement. C’est pourquoi l’aspect préventif nous semble évident. 

Ce que les entreprises peuvent mettre en place pour leurs salariés :

Incitez les employés à pratiquer des mouvements simples à la maison durant les heures de travail. Quels mouvements ? En voici un exemple sur cette vidéo.

Pour découvrir tous les autres exercices, rendez-vous sur l’application ! 😉

Je m’inscris ! 👍