Vendus sans ordonnance sur Internet, dans les pharmacies, les parapharmacies et même dans les grandes surfaces, les compléments alimentaires sont des préparations présentées sous diverses formes : en gélules, comprimés, ampoules, solutions buvables ou en pastilles. Ces suppléments fournissent des éléments nutritifs régulateurs du métabolisme : vitamines, éléments minéraux, acides gras et acides aminés essentiels, oligo-éléments, qui viennent suppléer d’éventuelles carences. Mais une cure de complément alimentaire ne se substitue pas à une alimentation équilibrée, saine et variée.

1/ Les bienfaits des compléments alimentaires

Un régime alimentaire sain et équilibré suffit pour un apport naturel en vitamines et minéraux utiles à l’organisme. Ponctuellement, les compléments peuvent combler certains manques. Par exemple, un complément en fer est parfois prescrit par les médecins pour les femmes ayant des règles abondantes. Pour les femmes enceintes, une cure de fer, de vitamine B9 et de calcium est recommandée. En cas de fatigue ressentie, de stress, ou en période d’examen, un apport supplémentaire en vitamine C et en magnésium est efficace. 

Attention, les personnes qui suivent des régimes alimentaires spécifiques comme les végétariens, les végétaliens, les sportifs et les personnes qui font une diète amaigrissante peuvent connaître des carences. En hiver, le manque de vitamine D se fait ressentir, sans que l’alimentation ne réussisse toujours à y remédier. Il en est de même pour les vitamines A et E.

2/ Des vertus crédibles ?

De manière générale, les personnes qui consomment des compléments alimentaires ont une hygiène de vie saine et se préoccupent de leur santé. Il est alors difficile de savoir dans ces cas précis si la prise de compléments alimentaires suffit à elle seule pour leur donner leur bonne forme physique. La loi interdit à ces produits d’énoncer une quelconque propriété de guérison d’une maladie. 

L’on prête cependant à certains compléments, comme la vitamine D, des pouvoirs efficaces pour contribuer au traitement de certaines affections : diabète, rhume, dépression et cancer. Également, les oméga-3 protègeraient contre les troubles cardiovasculaires et préviendraient les AVC.

3/ Recommandations

 

Il est important de respecter la posologie des compléments alimentaires. Il est même recommandé de solliciter l’avis d’un professionnel de la santé ou d’un pharmacien car il sera à même de vous orienter vers le complément idéal pour vous selon votre état. Certains suppléments peuvent interagir en effet avec des traitements médicamenteux. 

Cette interaction peut avoir des conséquences graves. En France, un dispositif de nutrivigilance a été mis en place par l’Anses Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, car 76 % des signalements analysés lors d’une étude en 2014 concernaient les effets indésirables liés aux compléments alimentaires. 

L’agence recommande d’ailleurs d’éviter les achats sur des sites internet étrangers, de faire une cure de compléments alimentaires dans des cas avérés de carences et de privilégier un régime alimentaire équilibré au quotidien.