Sauter le petit-déjeuner, manger rapidement à midi, repas trop riches le soir avant d’aller se coucher… Nous mettons parfois notre système digestif à rude épreuve. Et si le yoga pouvait nous faciliter la digestion ? 

Lien entre émotions, stress et digestion 

Lorsque vous vous sentez stressés, votre digestion est automatiquement perturbée. Notre organisme freine le processus digestif de manière automatique car il considère que « digérer n’est plus l’urgence, le facteur stressant est prioritaire ».

C’est la raison pour laquelle l’appétit global diminue en cas de stress. Le stockage des réserves énergétiques est limité se traduisant par une perte de poids dans la plupart des cas.

Le cerveau communique en permanence avec notre corps et en particulier avec notre ventre qui est également très riche en neurones. Le système digestif en abriterait près de 200 millions !

Le fonctionnement de ces neurones est intimement lié à celui du microbiote, c’est à dire l’ensemble des bactéries présentes dans notre système digestif.

Pour en savoir plus, voici notre article dédié :

C’est quoi le microbiote ?

Stimulation du système nerveux para sympathique 

pratique du yoga en groupe

Le SNA (Système Nerveux Autonome) gère toutes les « fonctions automatiques » de notre corps. 

Il se distingue en 2 systèmes antagonistes : 

  • L’accélérateur ou système nerveux sympathique (qui n’est d’ailleurs pas toujours sympathique !). 

Action : Accélération des battements du cœur, augmentation de la vigilance, ouverture des canaux sanguins et des bronches, diminution de la digestion.

  • Le frein ou système nerveux parasympathique.

Action : Diminution du rythme cardiaque, baisse de la vigilance, fermeture des canaux sanguins et des bronches, activation de la digestion.

Dans les cas de stress chronique, le système nerveux sympathique est trop stimulé au détriment du système nerveux parasympathique. Nous ne sommes pas conçus pour gérer des situations de stress de manière chronique mais seulement occasionnelle. 

Certains individus parviennent à gérer plus facilement ces contextes de stress, d’autres y sont plus sensibles. Nous ne sommes pas tous égaux face à cela.

En bref, pour digérer correctement, nous devons laisser un temps nécessaire pour cela après le repas et favoriser globalement le calme et le repos : activité du système nerveux parasympathique. 

L’intérêt des postures de yoga en ouverture 

yoga au bord d'un lac

Le yoga intègre de nombreuses postures en ouverture. Ces positions, répétées ou maintenues, favorisent l’activité musculaire du diaphragme. Elles permettent également de faire entrer un maximum d’air dans vos poumons.

Le diaphragme agit en effet sur le système digestif comme une pompe venant « masser » les organes situés à proximité (estomac, foie, intestin…).

Notre respiration peut être thoracique et plus superficielle ou au contraire abdominale (stimule activement le diaphragme) et plus profonde. La pratique du yoga vous oblige à vous concentrer sur ces détails : votre ventre se soulève-t-il lorsque vous inspirez ?

En cas de douleurs abdominales légères ou de difficultés à digérer, le yoga peut donc, grâce à son effet mécanique sur le système digestif, vous soulager efficacement

Le yoga facilite la digestion par effet mécanique et également par effet physiologique grâce à la régulation du système nerveux autonome.