Le microbiote correspond à un ensemble de bactéries, champignons, virus présents naturellement au sein de notre organisme. Le microbiote lié au système digestif, appelé aussi flore intestinale, est souvent mentionné dans les articles de santé car on mesure de mieux en mieux son implication dans des troubles digestifs courants, des troubles de l’humeur, certaines maladies inflammatoires chroniques. De quoi s’agit-il plus précisément ?

Définition du microbiote intestinal

Le microbiote présent dans notre système digestif (estomac, intestin, côlon etc) serait composé de plusieurs centaines de millards de micro organismes ! Nous en aurions même jusqu’à 10 fois plus que de cellules ! 

On dénombre entre 160 et 250 espèces différentes de bactéries présentes sur les parois de notre tube digestif. Chaque individu possède un microbiote qui lui est propre. La composition de ces bactéries (répartition, diversité) est singulière d’un individu à l’autre. Ceci pourrait expliquer les difficultés de digestions de certains aliments.

Il existe cependant une base commune d’une vingtaine de bactéries retrouvées chez tous les individus.

Par ailleurs, un changement des habitudes alimentaires induit assez rapidement (en quelques semaines seulement) une modification de notre microbiote. Une étude réalisée par une équipe française a montré que les bactéries présentes dans le camembert étaient encore présentes plusieurs semaines après avoir consommé l’aliment.  

Cependant, ces variations restent relativement stables à l’âge adulte. C’est bel et bien durant les premières années de vie que se forge la diversité et la richesse du microbiote. 

Il est donc nécessaire de varier l’alimentation, en particulier chez les jeunes enfants. La génétique, l’hygiène et l’environnement jouent également un rôle majeur. 

De la même manière, on a observé que le jeûne (ne pas s’alimenter pendant plusieurs jours) induisait également des modifications au sein du microbiote. 

Pour en savoir plus :       Vidéo explication sur le microbiote intestinal

Rôle du microbiote intestinal

Cet ensemble de micro-organismes assure l’assimilation des nutriments, la digestion des aliments, participe à la synthèse de vitamines (vitamine K, B12, B8).

Il joue également un rôle dans la réponse immunitaire. En effet lorsque nous ingérons des aliments potentiellement nocifs, ceux-ci sont d’ores et déjà neutralisés au niveau du système digestif avant même de pouvoir accéder à la circulation sanguine. Des globules blancs (cellules immunitaires) sont présents en quantité très importante dans l’intestin et réalisent un « tri permanent » des bactéries du microbiote. Ils éliminent celles qui sont nocives et conservent les bactéries utiles à notre organisme. 

Il existe donc une influence permanente du système immunitaire sur le microbiote. Ceci est également vrai dans le sens inverse. La diversité des micro-organismes présents dans notre tube digestif active et influence également les cellules de notre système immunitaire.

D’où l’importance de varier son alimentation !

photo d'aliments légumes et épices à manger pour optimiser la qualité de son microbiote ?

Dysfonctionnement du système digestif

La prise régulière d’antibiotiques tend à diminuer la diversité des bactéries. Cette diminution peut engendrer des pathologies telles que le diabète de type 2, des problèmes hépatiques (foie) ou cardio vasculaires.

Des chercheurs ont également mis en évidence qu’un déséquilibre des populations bactériennes (dysbiose intestinale) était constaté chez des personnes souffrant de pathologies inflammatoires chroniques : spondylarthrite ankylosante (SPA), polyarthrite rhumatismale (PR). Certaines bactéries seraient présentes en quantité trop importante chez ces patients.