Les blessures musculaires sont regroupées sous l’appellation LMA (Lésions Musculo-Aponévrotiques). Elles sont plus communément désignées par les termes « claquage », « élongation », « rupture musculaire » ou « déchirure ». Les footballeurs sont régulièrement atteints par ce type de blessure car les muscles des membres inférieurs sont largement sollicités dans ce sport. Ischios-jambiers, triceps, adducteurs sont en effet fréquemment touchés. Nous allons voir ensemble quels dispositifs peuvent être mis en place afin de limiter le risque de blessure. 

L’importance du renforcement musculaire excentrique en dehors des entraînements de football

Un muscle est constitué de fibres contractiles rattachées à un ensemble de fibres élastiques passives (structure musculaire conjonctive). Une LMA correspond à une rupture, un arrachement entre ces fibres. Plus concrètement, le muscle se rompt sur un point de fragilité tout comme un os pourrait subir une fracture. Selon l’intensité du traumatisme, cette lésion peut ainsi s’avérer plus ou moins étendue.

Afin de renforcer mécaniquement et physiologiquement les liens existants entre les fibres musculaires, il est nécessaire de pratiquer des exercices de renforcement musculaire excentriques. De quoi s’agit-il ?

La contraction musculaire de type excentrique consiste à « freiner » l’allongement du muscle. Tout comme les autres modes de contraction, elle peut être réalisée avec une charge plus ou moins importante. La vitesse des mouvements peut également être modulée.

Pratiquer régulièrement ce type d’entraînement musculaire stimule la génèse des fibres de type II, souvent touchées. De plus, cela permet d’optimiser la résistance mécanique du tissu conjonctif de soutien.

En résumé, vos muscles deviennent ainsi plus robustes et capables de résister à des contractions intenses (fortes accélérations, changements d’appui rapides, frappes etc). Vous limiterez donc votre risque de blessure musculaire.

L’importance de l’échauffement avant les matchs

photo d'un joueur de football qui réalise une magnifique reprise de volée et montre l'intensité de ce geste sportif et les contraintes qui sont exercées sur les muscles ischio-jambiers et expliquent ainsi pourquoi il arrive que ce mouvement provoque des claquages musculaires

Avant un effort physique de type explosif, vous devez préparer vos muscles à de fortes contraintes. L’échauffement favorise l’apport sanguin, augmentant donc la température au sein des muscles. Il éveille le système neuro-musculaire et prépare les fibres à subir des tractions intenses et répétées.

Il n’est pas rare de voir encore des footballeurs pratiquer des étirements passifs prolongés durant les sessions d’échauffement. Ces pratiques doivent être évitées car elles semblent augmenter le risque de blessure musculaire. Il sera plus judicieux de réaliser des séries d’étirements actifs pendant plusieurs minutes et sur l’ensemble des groupes musculaires des membres inférieurs.

Prévalence des blessures musculaires en football

Chaque année depuis 2001, l’UEFA mène une étude concernant les blessures au sein des clubs d’élite participant à la Champions League. Cette étude est rendue publique et consultable sur le site officiel de l’UEFA. Sur la saison 2016/2017, on constate par exemple que plus de la moitié des blessures sont des LMA (Lésions Musculo Aponévrotiques) ! Près de 70% des blessures sont même apparues sans contact avec l’adversaire.

Rapport UEFA Officiel 

On note également que 38% des blessures musculaires ont été provoquées par un sprint (contraction musculaire forte, brusque et intense associé à un étirement bref).

Ces chiffres sont particulièrement intéressants car ils soulignent l’importance des exercices de renforcement musculaire préventifs, y compris dans le haut niveau !

Ce graphique montre en effet que la prévalence des blessures musculaires au sein des plus grands clubs européens est restée relativement stable depuis 2001. La prévention des blessures musculaires est-elle donc réellement prise au sérieux dans le haut niveau ?

Taux de blessures

graphique des statistiques de blessures musculaires (déchirure, claquage musculaire, tendinite) que l'on retrouve sur une saison de football

Quel que soit votre niveau, pour ne pas être écarté des terrains, ne négligez pas vos exercices de prévention !